Ella Bellec : dans le piège du sexe virtuel
Actualités

Ella Bellec : dans le piège du sexe virtuel

Qui ne fut pas naïve au début de son exploration sur le net de tomber sur un naze qui veut que du sexe virtuel et qui fait croire qu’il va vous aimer pour toute la vie ? Lili Karantez avait bien mis en garde sa super copine, Ella Bellec. Elles ont connu la même histoire Enfin, à peu près. Ce qui est d’une grande tristesse : elles ne sont pas les seules à avoir connu ce désappointement sentimental. Ce qui est pire : cette nouvelle forme de sexe a malheureusement le vent en poupe. D’autant que cette mode s’est grandement accentuée avec les confinements successifs.

Ella recherchait une connexion intellectuelle

« Au début de mon aventure sur les applis, j’étais très naïve. Rapidement, j’ai sympathisé avec un homme charmant et qui me semblait très sympathique » confie Elle. Avant tout, elle recherchait une connexion intellectuelle, et elle était heureuse d’être tombée sur le profil idéal d’un Apollon charmeur, gentleman, et érudit. En résumé, Alexis était l’homme parfait.

Complément sous le charme et folle de joie, elle commence à discuter avec lui. Les 200 kilomètres qui les séparaient l’un de l’autre, n’était pas un obstacle. En effet, le feeling était tellement exceptionnel que deux heures de route ne font pas peur à Ella. Puis, les deux tourtereaux s’échangent une photo de leur frimousse.

Jour après jour, la complicité se renforce et ils discutent de tout et de rien : la journée au travail, leurs envies, leurs projets du week-end. Bref, tout comme un couple soi-disant normal qui ne vit pas ensemble H24. Cette intrusion commence à la déstabiliser un peu. A vrai dire, elle le sent parfois sur ses gardes si bien qu’elle pense qu’il est timide et méfiant. Mais, peut-être aime-t-il prendre son temps ? En fille bien élevée, Ella n’insiste pas pour qu’il se dévoile davantage.

Euphorique, Ella découvre le sexe virtuel en attendant la rencontre

Malgré tout, l’euphorie continue et très vite, ils passent aux désirs virtuels. « Je suis tombée les deux pieds joints dans le piège. C’était très émoustillant. Alexis est si doué que j’ai un premier orgasme puis un deuxième. Tous les soirs, le jeu continue et on jouit ensemble par sms. Au fil des jours, je suis tombée amoureuse d’un rêve » explique la super copine de Lili Karantez.

Par ailleurs, Ella commence à trépigner car elle a hâte de rencontrer son Apollon. Un jour, énervée, elle lui écrit la fameuse phrase qui fâche : « on se voit quand ?« . Bien évidemment, le silence s’installe et la réponse est très laconique : « ben, on n’est pas bien là « . Parfois les hommes sont vraiment stupides. Bien évidemment, que nous les femmes, on a envie de sexe, mais très réel. Avant tout, l’objectif d’un site de rencontres est fait pour se rencontrer en vrai.

Naïve, Ella est tombée dans le piège affectif

Frustrée, Ella vit de plus en plus mal cette situation. De son côté, Alexis se fâche, coupe court et disparait du jour au lendemain. Puis, il s’excuse en inventant des bobards. A nouveau, tente son petit numéro de coq viril à deux balles. Gonflée à pleins poumons, Ella l’envoie valser en trois petits tours de piste. Elle a compris que cette relation est un rêve impossible et irréalisable.

Ils sont tous pareils ces coqs virils à deux balles

Malheureusement, ces hommes se sont passés le mot sur le net et ils sont très nombreux à rechercher des proies innocentes pour assouvir les pulsions sexuelles. Sont-ils en couple et à nouveau le libido de leur épouse est en voie d’extinction ? Autre hypothèse : sont-ils si timides pour exprimer leurs sentiments ? Enfin dernière hypothèse : est-ce qu’ils s’ennuient tellement dans leur vie de chiotte pour passer leur soirée avec leur téléphone ? La conclusion de Lili Karantez est spontanée : le sexe n’a plus de limites et encore moins d’audaces respectueuses.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *