Sexualité

Le Point G : mythe ou réalité ?

Il existera toujours des Apollons pas très délicats dans leurs paroles et gestes. Malheureusement, il sera extrêmement difficile et compliqué de les faire évoluer. J’ai le souvenir un peu vexant d’un d’entre eux alors que les ébats commençaient à être un peu torrides. Il me sort d’une façon déconcertante : « super, j’ai trouvé ton point faible, tu as un sacré bide ». Il est vrai que je suis pulpeuse avec du bide car je mange trop de chocolat ! Mais bon, c’est la vie et mes formes à la Monica Bellucci en ont fait craqué plus d’un.

Je me suis dit : « mon pauvre coco, tu es mal parti pour trouver mon point G ». Beaucoup d’hommes ne savent pas le chercher et pourtant c’est le nirvana pour nous faire grimper au 7ème ciel lors d’une pénétration vaginale.

Le point G, mythe ou réalité ? Rappelons que le point G est une petite muqueuse érogène d’environ 1 cm à l’intérieur du vagin. Elle est douce et légèrement striée qui gonfle avec l’excitation et la stimulation manuelle. Pour la faire gonfler, il faut y aller doucement au début de la pénétration et ensuite il faut appuyer légèrement dessus tout en faisant un mouvement de va-et-vient en accélérant la cadence. Si vous êtes seule, tentez cette exploration accroupie avec votre index ou votre majeur. Si vous êtes à deux, guidez votre partenaire qui découvrira avec grand plaisir vos indications pour atteindre cette zone érogène. Il existe aussi des sextoys et vibromasseurs spécialement conçus pour la stimulation du point G si vous n’êtes pas à l’aise avec un doigt.

Bien connaître son point G laisse l’opportunité de pratiquer le fist, qui consiste à pénétrer le vagin avec le poing de votre partenaire. Choisissez un partenaire extrêmement doux, habile et expérimenté, sinon ce n’est pas la peine. Je reviendrais sur le fist prochainement car cette pratique sexuelle mérite des explications approfondies. Autre idée pour les femmes : nous pouvons nous amuser à devenir fontaine. La femme fontaine est encore un sujet passionnant pour certains Apollon, ou répugnant pour d’autres.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *