Séduction

Se regarder pendant l’amour, ça vaut le coup d’oeil

Après avoir évoqué le pouvoir puissant et érotique de la voix dans la séduction, et celui de lodorat, Lili Karantez aborde un autre sujet qui met en ébullition nos cinq sens. Il s’agit donc de la vue avec le regard, et de son importance. En effet, il est essentiel dans la séduction, et c’est encore plus vrai pendant une partie de jambes en l’air. Encore bien plus que le toucher, le regard, témoin de nos émotions, est l’arme absolue de l’attirance, du désir et de l’excitation.

Un regard pétillant, malicieux et jouissif

Ce regard. Premièrement, il est pétillant quand nous rencontrons un Apollon sympathique et charmant pour la première fois. Deuxièmement, il est malicieux car il va instaurer une vraie complicité. Enfin, il est expressif et jouissif lorsque nous apprécions quand notre partenaire nous offre le plaisir attendu et voulu.

Admirer et contempler sa partenaire

L’autre jour, je discutais avec un ami et il m’expliquait qu’il avait fait l’amour récemment dans le noir. Le noir absolu. Cette situation l’avait complétement déstabilisé. Pas une lampe de chevet avec une lumière tamisée, et encore moins la lumière du jour pour admirer sa partenaire. Peut-être que sa partenaire avait des complexes. Cette situation peut malheureusement arriver.

Faire monter l’excitation avec son regard

Je le comprenais parfaitement : ne pas avoir ce regard complice, permettant d’observer les réactions de mon partenaire, aurait très difficile à vivre pour ma part. Contempler, sourire, deviner etc…le regard coquin permet de presque lancer un défi pour poursuivre les ébats, ou pas.

Notre discussion m’a fait légèrement sourire car il m’a remémoré, à grand regret, le jour où je me suis envoyée en l’air avec Fred. C’était le premier homme que j’avais rencontré sur un site de rencontres, et notre premier date s’était déjà super mal passé. Il était parti furieux car je n’avais pas cédé à ses avances. A l’époque, il était hors de question de m’envoyer en l’air de façon aussi rapide. Tout en reconnaissant qu’il était un peu intelligent, il s’était excusé le lendemain. Par la suite, nous avions eu la chance d’entretenir une relation amicale fort sympathique. Jusqu’au jour, où nous avions craqué et dérapé, trois ans après.

Faire l’amour les yeux fermés, un vrai supplice

A une heure du matin, il s’est retrouvé dans mon lit comme par magie et je dois avouer que je n’étais pas au milieu de ma forme. A ma grande déception, il me faisait l’amour les yeux fermés. Ce fut une horreur. J’avais beau lui parler gentiment, lui sourire…rien n’y faisait. Il gardait ses yeux fermés. Par conséquent, je commençais sérieusement à ne pas prendre du tout mon pied, pas du tout. La situation était devenue gênante et vexante.

Cette façon de faire l’amour les yeux fermés révèle au fond une certaine facette masculine. Dans ce cas, votre partenaire n’a rien à faire de votre frimousse. Il est juste dans votre lit pour satisfaire son besoin primaire. Soyons réalistes. En fait, j’aurais du lui préconiser l’offre Tchin-Tchin d’Affelou s’il avait des problèmes oculaires.
Autre option plus coquine : j’aurais dû oser lui bander les yeux avec un masque. Au moins, l’excitation aurait fait monter mon désir avec une lumière tamisée.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *