Trois amours dans une vie : utopie ou réalité ?
Rencontres

Trois amours dans une vie : utopie ou réalité ?

L’autre jour, en discutant avec mon esthéticienne pendant qu’elle me faisait le maillot, nous avons évoqué ma vie affective. En effet, elle m’avait un peu perdue de vue pendant le confinement, et n’avait pas eu de mes nouvelles depuis un moment. Au cours de la conversation, elle me dit en rigolant :  » nous avons trois amours dans notre vie, et chacun pour une raison différente ». Comment se fait-il que Lili Karantez n’était pas au courant de ce dicton ? Je vous propose aujourd’hui d’analyser ensemble cette situation affective.

Quand Eros et Cupidon seront décidés à être sympas

Par conséquent, il semblerait que les super fées, les copines d’Eros et Cupidon, se soient penchées sur notre berceau avec trois coups de baguettes magiques. Tout d’abord, le premier coup est réservé à notre premier amour rencontré lors de notre jeunesse. Puis, le deuxième coup est notre amour difficile. Enfin, le troisième amour est celui que nous ne voyons pas venir. Cet amour programmé par Eros et Cupidon quand ils ne sont pas trop débordés. Sans oublier les bonnes recommandations de notre entourage familial et amical qui apprécié de nous le redire constamment. « Tu rencontreras la bonne personne au moment où tu ne t’y attendra pas ».

Un jour, mon prince viendra probablement

En rentrant chez moi, j’ai donc fait le point sur ma vie amoureuse très palpitante. Mon amour de jeunesse : je l’ai un peu oublié inconsciemment. Mon deuxième amour est celui qui m’a bien fait souffrir. Il est vrai que, celui-là, je l’ai bien éjecté aussi de ma vie. Enfin, il reste le troisième amour et c’est maintenant que les choses se compliquent. Il paraît que le 3ème amour est celui que l’on attend pas. Il se trouve devant nous, et il est complément invisible jusqu’au jour où il décide de débarquer de notre cerveau avec une simplicité déconcertante. C’est celui qui va venir nous perturber à en perdre l’appétit, le sens des réalité, et sa sérénité.

Il faut s’occuper l’esprit malgré tout

Maintenant, j’ai l’immense plaisir de vous annoncer le résultat de cette réalité superbement harmonieuse. Mes idées préconçues pour rencontrer ce troisième amour sont absolument très réelles. Mon aventure de l’amour risque probablement de s’arrêter en si bon chemin.

Je ne pense pas avoir un cœur d’artichaud, mais en six année de célibat super endurci, je commence à perdre patience. Il se cache où ce troisième grand amour. En attendant, je ne vais pas me laisser abattre. C’est l’été, et je compte bien en profiter. Baignade, bonnes crêperies et navigation. Vive la Bretagne ! En attendant, le voyant « grand amour » reste actif, et celui du plaisir aussi….

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *